jeudi 13 novembre 2008

Vous êtes membre/s du PS, vous êtes féministe/s lire et signer la contribution des égalEs avant le congrès de Reims!


Avant le congrès de Reims, il vous est instamment demandé de réfléchir aux notions de parité et d'égalité.
Aussi, je vous invite à lire et à soutenir la contribution des égalEs en la signant et en la diffusant autour de vous ;
pour que ce congrès de Reims soit le symbole d'un changement manifeste et tant attendu au sein de l'appareil du parti dont les répercutions iront bien au delà!...

Le PS ne peut se réclamer être un parti féministe s'il ne respecte des engagements concrets quand les voeux pieux ne sont là que pour faire taire nos revendications!

La représentativité des femmes en politique est un enjeu majeur pour les sortir de l'ostracisme séculaire dans lequel l'habitus patriarcal les maintient.

Ce combat est un atout essentiel pour lutter contre le conditionnement des femmes à rester invisibles et muettes, pour lutter contre le sexisme insultant, méprisant dont des responsables du parti ont pu nous montrer combien cette vermine était virulente dans les mentalités pachydermiques qu'il est grand temps de réformer!
Sémaphore

signez cette contribution thématique autonome des autres propositions et motions
http://www.egales. org/spip. php?article1


(extrait de leur contribution)

Le congrès de Reims ouvre une ère nouvelle qui peut être celle de tous les meilleurs possibles. Les femmes du Parti Socialiste ont des attentes précises de ce congrès. En particulier celle d’être reconnues comme membres à part entière de leur parti.

Nous devons traiter ce problème ici et maintenant et non pas nous contenter une nouvelle fois, comme lors de nos précédents congrès, de brosser un panorama à la Zola du sort réservé aux femmes dans les différentes sphères de la société.

A quoi cela sert- il si nous n’avons aucune marge d’action politique ? L’urgence est de régler une fois pour toutes la question de la place légitime des femmes au sein du Parti Socialiste, de la parité dans nos instances.

Alors, et seulement alors, nous aurons les moyens de faire pour les femmes et avec elles ce que nous disons, et avec elles nous engager à changer les choses.


Parce que, comme citoyennes, la loi de la République nous a faites les égales des hommes en droits et en devoirs,

Parce que nous ne sommes ni plus ni moins qu’eux, ni meilleures, ni pires, mais tout de même la moitié de l’humanité,

Parce que nous sommes « socialistes et donc féministes »,

Parce que nous sommes européennes tout autant qu’attachées à notre pays,

Parce que nous sommes militantes politiques, syndicalistes, associatives,

Parce que faire de la politique, pour nous aussi, c’est exercer des responsabilité s politiques,

Parce que nous travaillons, gagnons nos vies, prenons notre part des charges domestiques, des soins et de l’éducation de nos enfants, des soins de nos parents,

Parce que nous contribuons à la richesse économique et culturelle de notre pays,

Parce que nous portons le même poids de responsabilité collective que les hommes dans les choix qui sont faits,

Parce que nous avons acquis les mêmes compétences, intellectuelles et professionnelles, que nous avons les mêmes capacités à progresser, et que nous savons aussi bien qu’eux nous adapter aux nouvelles tâches et aux nouveaux outils,

Parce que nous donnons du temps pour notre parti, et cela jusqu’au bout de notre vie,

Parce que nous en avons assez d’être les invisibles, les gentilles auxiliaires, bonnes pour les corvées, celles que l’on appelle et qu’on renvoie selon les besoins du moment, ou que l’on remplace par des inconnues qui ne vont rien déranger, mais qui sont recommandées par tel mari, tel père, tel protecteur,

Nous ne voulons plus de ce Parti socialiste-là pour nos filles, pas plus que pour nos garçons, qui ont été ensemble sur les bancs de l’école et qui ne se reconnaissent pas dans ce monde politique, coupé de la société, figé par des décennies de culture patriarcale.

Nous ne sommes pas dupes. Nous savons les lieux - dont nous sommes exclues - et où s’exerce le véritable pouvoir.

Le congrès de Reims devra mettre un terme à ces procédures d’un autre âge, à ces semblants de démocratie, si notre parti veut être celui de l’avenir.

(...)

3 commentaires:

Emelire a dit…

whaouh ! je crois que je vais signer ça des 2 mains ! j'ai mis leur site dans mes préfs :o)

Emelire a dit…

mais comme ça date de juillet ... je l'ai peut être déjà signé ;o) bon enfin merci je l'ai relue avec un oeil neuf ;o)

sémaphore a dit…

@Emelire,Merci de me faire entendre ton enthousiasme, oui je l'ai vu sur ton site et remerciement à Mauvaise herbe
de nous en avoir fait prendre connaissance, une contribution essentielle pour la participation des femmes à la vie politique d'un parti qui ne met pas toujours ses principes en pratique!
Ayant du versé 8 millions d'euros pour non respect de la loi sur la parité...
Si Ségolène est élue première secrétaire du PS le socialisme aura enfin un autre visage!