vendredi 13 juin 2008

Quelle est votre position par rapport aux zoos? réponse d'Élisabeth DE FONTENAY

Quelle est votre position par rapport aux zoos? Il faut les supprimer. Je connais des zoos écologiques ou éthologiques qui sont moins scandaleux que d'autres, mais les zoos sont une honte, ce sont des hôpitaux psychiatriques qui rendent fous les animaux! Il Y a un très beau livre d'Élisabeth Hardouin- Fugier et Éric Baratay sur l'histoire des zoos: cette histoire commence avec les ménageries des cours royales et elle se poursuit grâce à des alibis scientifiques, pédagogiques ou écologiques (29). Oui, il faut supprimer les zoos.

Que répondez-vous à ceux qui affirment que les zoos sont pédagogiques pour les enfants et nécessaires pour la survie des espèces?

Pour la survie des espèces il faudrait multi- plier les génothèques, puisque nous en sommes capables, et rendre les bêtes ainsi nées à leur environnement. Quant aux enfants, la première chose à faire est de ne pas les laisser regarder ce que la télévision montre tous les jours en ce moment: les bûchers. Ils ne comprennent plus rien: on les émerveille avec des histoires d'animaux et dans le même temps ils voient qu'on tue sans hésiter des millions de bêtes inoffensives et non malades. Donc si nous voulons commencer à familiariser les enfants avec les animaux et à leur faire comprendre ce qu'est un animal, expérience capitale dans leur développement, nous devons changer nos manières d'élever et d'abattre les animaux et de surcroît nous devons supprimer les zoos. On ne doit pas leur montrer des animaux rendus fous dans des cages. À cet égard je pense qu'il faut combattre aussi énergiquement les zoos que la corrida ou la chasse à courre.
Élisabeth DE FONTENAY - Philosophe

Propos recueillis par Jean-Marie Brohm. à Paris, le 20 mai 2001.
(29) Éric Baratay et Élisabeth Hardoin-Fugier, Zoos. Histoire des jardins zoologiques en Occident (XVI'-XX' siècles), Paris, La Découverte, 1998.
source : http://www.philagora.net/philo-fac/le-vivant/vivant-animal11.htm

2 commentaires:

Emelire a dit…

ben dis donc ! Dans l'absolu elle a raison. Pourtant j'ai souvent été au zoo avec les enfants petits, et c'est marrant parce que quand j'y repense, ce qui leur plaisait le plus c'était les chèvres qui étaient dans un enclos ouvert (enfin ouvert ... dans le zoo !) et les enfants pouvaient leur donner du pain (ou des biscuits).
Dans un zoo en province, une fois, ce qui avait fasciné les gamins (petits citadins) ce n'était pas l'hipopotame ou je ne sais quelle grosse bête exotique ... mais une grenouille, qui nageait, remontait sur le bord, replongeait ... on y est resté longtemps, à regarder cette petite grenouille franchouillarde.
Quelque part je me dis que les animaux des zoos c'est comme les fruits hors saison. ça n'a aucun rapport avec la réalité mais avec la technique. On peut les faire pousser hors saison, ou les transporter assez vite...
Etant donné que nous avons consommé le zoo, c'est difficile de tenir vraiment la position contre. ça fait partie des multiples combats qu'il faudrait mener, et que pas assez de gens mènent ...
la corrida, ça me rend dingue ! idem la chasse et autres "plaisirs" de tuer :o((
En fait le zoo je crois que les gamins s'en fichent, ils s'amuseraient autant de voir des oiseaux communs dans un jardin, faire leur nid, etc. mais la société de consommation et de domination a créé ce "besoin" ou cette possibilité là. On y pense pas assez car on est conditionné-e-s à ça nous aussi, dès l'enfance.

sémaphore a dit…

J'aime beaucoup ton commentaire, tes observations sur le comportement de tes propres enfants surtout!

Ton anecdote sur la petite grenouille notamment, ce qui nous fascine chez l'animal, bien que soumis à ses instincts, c'est sa liberté, cette liberté que nous lui prêtons.

Alors, oui le zoo est-il un non-sens en soi ! Comme tu le soulignes justement nous sommes conditionné/e/s à trouver « normales » bien souvent des situations qui sont INACCEPTABLES !